«Lorsque le méteil est semé tôt, à la mi-septembre, l’impact sur le rendement est positif, quelle que soit la modalité de mise en place, observe Stéphane Martignac, de la chambre d’agriculture de Corrèze. Dans les essais que nous avons conduits cette année (1), la récolte était en moyenne supérieure de 40 % par rapport à celle dont le semis avait été réalisé à la mi-octobre. » Peu importe donc le mélange ou la dose de semis (80 ou 160 kg/ha), le semis précoce est forcément favorable au tonnage récolté. Autre observation : « Lorsque la prairie est semée sous couvert du méteil, la récolte est supérieure de 50 à 100 % par rapport à celle d’une prairie seule », ajoute-t-il.

M.-F. Malterre

(1) Essais mis en place sur le site du salon MécaElevage à Saint-Mexant, en Corrèze, par la chambre d’agriculture et la Fédération départementale des Cuma. Présentés le 28 avril lors du salon, ils ont été récoltés et pesés le 5 mai.