La pousse de l’herbe est très ralentie dans bon nombre de régions à cause de la météo. « Nous avons eu vingt jours de gelées au cours du dernier mois, déclare Hervé Feugère, de la chambre d’agriculture de la Creuse. De plus, la plupart des sols légers sont en situation de stress hydrique. C’est exceptionnel à cette époque. Quelques terres profondes du département commencent même à être concernées par le manque d’eau. »

Dans ces conditions, si le premier tour de pâturage se termine et que la hauteur d’herbe n’a pas encore atteint 10 à 12 cm sur le premier paddock, mieux vaut bloquer les animaux sur une parcelle « parking ». En attendant le retour de la pousse, les veaux et les agneaux doivent être complémentés, sous peine de voir leur croissance chuter.