Les chantiers de semis de protéagineux d’hiver sont parfois repoussés du fait des conditions humides. Il est possible de semer après le 15 novembre en faisant attention à la sensibilité relative du pois d’hiver à des températures proches de zéro dans les 2 à 4 jours suivant le semis, surtout si le sol est très humide. Dans le Centre-Ouest, Terres Inovia précise qu’il est possible de semer jusqu’à début décembre, voire jusqu’à mi-décembre pour les secteurs les plus doux (bordure maritime, Sud Poitou-Charentes). Il faut attendre un bon ressuyage du sol et respecter les profondeurs de semis : 4 à 5 cm pour le pois d’hiver et 7 à 8 cm pour la féverole (voire jusqu’à 8-10 cm). La densité ne doit pas être revue. L’objectif est d’avoir 60 à 70 plantes/m² en pois d’hiver et 25/m² en féverole.

I.E.