À la SCEA Chapelain-Avril, le rechargement des râteliers de paille s’effectue depuis l’extérieur de la stabulation, sans ouvrir de barrières. « Cela nous permet de gagner du temps, souligne Dominique Chapelain. Nous pouvons intervenir de façon autonome sans avoir besoin d’aide. »

La porte en bois coulisse facilement sur un rail à l’extérieur.

Dominique est à la tête de 100 limousines avec son frère Tanguy et Pierre-Emmanuel Avril, à Lamballe, dans les Côtes-d’Armor. Ils vendent la plus grande partie des animaux comme reproducteurs (1). Ils ont installé des râteliers libre-service dans toutes les cases des vaches. « Il est primordial que les veaux puissent consommer de la paille à volonté afin de favoriser le développement de la panse », ajoute-t-il.

M.-F. M.

(1) Voir notre article du 6 janvier, p. 37.

PRÉCISION Dans La France agricole du 13 janvier, p. 27, le prix du hangar s’élève à 75 000 €. Le coût du bâtiment en kit est de 55,03 €/m².

© m.-f..malterre