L’Institut de Genech, dans le Nord, qui accueille deux mille élèves, utilise du miscanthus broyé comme asséchant dans les logettes de ses cinquante-sept laitières. « Nous en apportons une poignée matin et soir, soit environ 200 grammes par jour et par logette, indique Marc Leroy, le responsable de l’exploitation. Le produit est plus efficace que la paille broyée. »

Le miscanthus est cultivé sur l’exploitation sur une parcelle de 90 ares. « C’est une plante pérenne, que nous broyons tous les ans en mars, avec l’ensileuse », explique-t-il.

Stockage en big bag

Le produit est ensuite stocké dans des big bags installés dans l’allée d’alimentation au fur et à mesure des besoins. Il est repris chaque jour manuellement dans un seau, pour être épandu sur le matelas de la logette. « Cela permet d’améliorer l’autonomie de l’exploitation », souligne Marc Leroy.

M.-F. Malterre