Chez Sébastien Renaud, rien ne se perd, tout se transforme. À la tête de 75 blondes d’Aquitaine et leur suite à Ercé-en Lamé, en Ille-et-Vilaine, il a fabriqué, avec l’aide de son père, un nourrisseur pour ses veaux à partir de vieux chauffe-eau qui ne fonctionnaient plus.

L’un des « ballons d’eau » sert de réserve. Des ouvertures ont été réalisées aux extrémités avec une meuleuse électrique. Celle du dessus permet de remplir le cylindre et celle du dessous, plus petite, est conçue pour que l’écoulement de l’aliment s’effectue régulièrement. Sébastien et son père ont retiré la couche isolante du ballon située sur le pourtour extérieur. Ils ont ensuite repeint l’ensemble.

Une centaine d’euros économisée

Le deuxième chauffe-eau est, quant à lui, découpé dans le sens de la longueur. Les bords arrondis vers le haut donnent la possibilité aux veaux de manger sans gaspiller le concentré. L’équipement, placé à l’intérieur de la case des veaux, le long du couloir d’alimentation, facilite l’approvisionnement.

Ainsi, avec un peu de matériel de récupération et un peu de temps, Sébastien s’est construit un nourrisseur et a économisé une centaine d’euros.

M.-F. M.