Pour le confort de l’éleveur et le bien-être des jeunes bovins, la ferme expérimentale de Saint-Hilaire-en-Woëvre, dans la Meuse, a opté pour des barres au garrot « réversibles ». Ainsi, la position de la barre est mieux adaptée à la taille des animaux tout au long de l’engraissement. Il y a deux positions : une basse lorsque les animaux arrivent et l’autre, plus haute pour les derniers mois d’engraissement.

Le changement de position est simple et sans effort pour l’exploitant. La barre pivote sur elle-même autour de points d’ancrage latéraux. Et de simples clavettes maintiennent la barre fixe.

M.-F. M.

© M.-F. Malterre