Dans les parcelles sales, faut-il effectuer un faux semis ?

Il faut tout d’abord préciser qu’un faux semis est un travail très superficiel (0-4 cm) destiné à réduire le stock semencier d’adventices. Dans la réussite de la technique, la météo de l’été joue un rôle déterminant car, sans pluie, les levées seront toujours limitées, voire inexistantes. Le matériel utilisé a aussi son importance et ce sont souvent les déchaumeurs à disques et les herses peignes les mieux adaptés. Un roulage améliore le contact sol-graine mais accroît le coût de l’opération.

Quand faut-il démarrer ?

Pour les futurs colzas, le travail peut débuter dès maintenant, car il permettra de faire lever les repousses d’orge et quelques bromes. En revanche, les graines de vulpin et de ray-grass ont une dormance plus prononcée et le faux semis ne sera vraiment efficace qu’à partir du 10 ou 15 septembre. L’idéal, quand le temps s’y prête, est d’en réaliser deux en combinant la technique avec un décalage de la date de semis. C’est un levier assez puissant pour limiter le salissement de la culture à venir.

Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Relative hausse des cours du colza

Jeudi 4 août 2022, les cours européens du colza sont repartis en hausse après le net repli de la veille.