Dans une instruction technique publiée le 23 juin, la Direction générale de l’alimentation (DGAL) a délivré les dernières conditions d’échange définies par les différents États membres, en lien avec la fièvre catarrhale ovine (FCO). L’Italie modifie ses modalités dérogatoires et accepte dorénavant sur son sol les bovins, ovins et caprins à partir de 91 jours désinsectisés pendant au moins 14 jours complété d’un test PCR négatif. « Une décision qui va à l’encontre de nos préconisations de vacciner contre les sérotypes 4 et 8 pour s’assurer tous les débouchés », estime Michel Fénéon, président de la commission import-export à la Fédération française des commerçants en bestiaux. Cette note présente les modalités dérogatoires acceptées par le Portugal, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg et l’Allemagne.

L. P.