Deux essais sur le pâturage des céréales par les brebis ont débuté le 21 février (1). Le but est de mesurer l’effet de la pâture sur le rendement des céréales et le bien-être sur les animaux. La biomasse sera contrôlée aux différents stades, aussi bien sur la bande témoin que sur la zone consommée par les animaux. Le nombre de talles sera, lui aussi, analysé au fil du temps, au même titre que la « toxicité » des céréales.

« La méthode est basée sur un court temps de séjour des animaux sur la parcelle, explique Laurence Sagot, de l’Institut de l’élevage-Ciirpo. Il s’agit de construire des références, pour que ce temps de présence soit adapté à la ressource. L’enjeu est de nouer des partenariats gagnant-gagnant entre céréaliers et éleveurs. Le potentiel de surfaces exploitables en Centre-Val de Loire est considérable. »

M.-F. Malterre

(1) Au ELPEFPA de Montargis (Loiret) et à l’EPL de Limoges et du Nord Haute-Vienne sur le site de Magnac-Laval, dans le cadre du projet Casdar Brebis-link.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en petite hausse à l’approche d’un week-end arrosé

Les prix du blé progressaient légèrement, vendredi 23 juillet 2021 dans l’après-midi, sur fond de météo fluctuante qui complique les moissons et abaisse la qualité de la production.