L’étude PaturBovEquin, menée par l’IFCE (1) et l’Inrae (2) sur le site du Pin, en Normandie, montre que le pâturage mixte bovins allaitants-chevaux de selle comporte des avantages.

Sur le plan du parasitisme, par exemple, le nombre moyen de vermifuges administrés aux poulains pendant la saison de pâturage semble réduit lorsqu’ils pâturent avec des bovins. Les premiers résultats démontreraient aussi une meilleure croissance pour les génisses conduites en pâturage mixte. L’analyse des comportements alimentaires des deux espèces est en cours. Le pâturage mixte est une conduite précise qui favorise « l’expression de la complémentarité des choix alimentaires des espèces pour en tirer parti », soulignent les chercheurs. M.-F. M.

(1) Institut français du cheval et de l’équitation. (2) Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement.

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Léger recul de la demande

Dans le domaine des allaitantes de haute qualité bouchère, les flux commerciaux restent réguliers, grâce à une bonne adéquation entre l’offre et la demande. Les tarifs sont stables sur la plupart des marchés, malgré la tenue des concours d’animaux de boucherie. En réformes laitières, l’activité commerciale reste assez fluide, même si les industriels sont moins actifs dans leurs commandes tenant compte des promotions de porc, des foires aux vins et du budget serré des ménages sur cette fin de mois de septembre.