Faute de températures suffisamment basses cet hiver, la plupart des couverts sont encore en place. « Une destruction mécanique sera donc nécessaire par un roulage, un broyage ou un travail superficiel », juge Arvalis, dans le cadre de l’implantation du maïs fourrage. Ainsi, l’Institut recommande le 15 mars comme date repère de destruction. Après, le couvert pourrait pénaliser la culture par épuisement des...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
65%

Vous avez parcouru 65% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !