Quelle est la conduite à tenir après les désherbages de l’automne dernier ?

La première chose consiste à faire un bilan à la parcelle en évaluant les efficacités des interventions. C’est assez aisé pour les traitements précoces de début octobre, plus délicat quand le désherbage a été réalisé en novembre.

Toutefois, les conditions météo plus humides devraient avoir favorisé l’action des herbicides.

Quand décider de réintervenir et avec quelles solutions ?

Aujourd’hui, une majorité de parcelles nécessitent la mise en place de programmes automne + sortie d’hiver. Avec une faible pression et où aucun problème de résistance n’est connu à ce jour, les sulfos type Absolu sont intéressantes sur vulpin, et le ray-grass peut être combattu avec Axial Pratic en prenant soin d’attendre les conditions météo idéales.

En revanche, si l’efficacité des traitements d’automne se révèle médiocre avec une pression importante, la sélectivité passe au second plan. Dans ces situations, il est préférable d’intervenir dès que possible afin de maximiser l’efficacité. Quant aux parcelles connues pour leurs populations résistantes, inutile d’insister. Il faut d’ores et déjà engager une réflexion agronomique pour le futur.