Les prairies normandes souffrent aussi de la sécheresse. Ainsi, les chambres d’agriculture de Normandie s’apprêtent à mettre en place des essais pour identifier les mélanges prairiaux et les différentes espèces et variétés adaptées aux conditions climatiques extrêmes. Le but est d’améliorer l’autonomie fourragère et protéique des systèmes d’élevage et d’adapter...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
66%

Vous avez parcouru 66% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !