L’automne rime avec la chute des feuilles…, mais aussi des glands. Sur les prairies entourées de chênes, leur ingestion par les bovins peut engendrer d’importants problèmes métaboliques. « Les glands présentent des teneurs significatives en tanins particulièrement toxiques, rapporte Philippe Dusard, docteur vétérinaire dans le Morbihan. Ils irritent les muqueuses intestinales et provoquent d’importants troubles hépatiques. Le risque est accru avec les fruits encore verts, dont la teneur en tanins est plus élevée. Lors d’épisodes de tempêtes qui précipitent leur chute, il est donc judicieux d’éloigner les clôtures du bord de champ pour prévenir les risques. »

Vincent Guyot