Que faire dans les colzas après l’épisode de froid ?

Selon les parcelles, les stades sont très hétérogènes, avec pour les plus avancées des plantes à inflorescence principale dégagée (D2). Sur ces mêmes secteurs, les températures sont descendues entre – 11 et – 15 °C. Dans un premier temps, l’urgence est au diagnostic précis de chaque parcelle en regardant quels organes sont touchés. Quand seules les feuilles sont impactées, il peut être intéressant de refaire une pesée de matière verte et de recalculer la dose d’azote minéral via la réglette azote.

Et quand les dégâts sont plus graves ?

Si l’apex de la tige principale est détruit, ou si certains pieds sont totalement gelés, il faut se garder de toute précipitation avant d’envisager un retournement. Des colzas bien enracinés vont redémarrer avec le retour de la douceur. Au pire, une parcelle peut être conservée tant qu’il demeure 5 pieds/m2. À suivre également, l’état sanitaire des colzas. Des plantes avec des galeries de charançons du bourgeon terminal ou de grosse altise résisteront moins bien. Au final, il faut attendre une dizaine de jours avant d’investir dans de nouveaux intrants comme l’azote.

Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza redescend sur Euronext après une semaine au sommet

Les prix du colza étaient en baisse ce lundi 20 septembre 2021 après-midi sur les marchés européens, dans le sillage du canola canadien et du pétrole, après une semaine de records.