Lorsque le Gaec du Puy à Ayat-sur-Sioule , dans le Puy-de-Dôme, s’est lancé dans la construction d’une nouvelle stabulation pour loger ses 75 prim’holsteins, l’aménagement d’une circulation fluide a fait partie des priorités.

Confort de travail

Dans cet esprit, les quatre associés, Jean-Marie Simon, ses fils Bertrand et Fabrice, et son beau-frère André Rougier, ont installé une petite porte de 1 mètre de large sur le long pan. Chacun d’eux peut ainsi accéder au bâtiment sans avoir à déclencher l’ouverture télécommandée du rideau brise-vent posé sur les pignons aux extrémités du couloir d’alimentation. Ces brise-vent mesurent 5 mètres de largeur et peuvent occasionnellement provoquer des courants d’air lorsqu’ils sont remontés et nuire au confort des animaux.

L’installation de cette porte n’a pas demandé beaucoup de travail en comparaison du confort quotidien engendré.

M.-F. Malterre

Voir La France agricole n° 3665, du 21 octobre, en pages 28 et 29.