Avec son accroche-claie « maison », Mélanie Chasseigne, à la tête de 300 brebis à Chezal-Benoît, dans le Cher, a remporté le deuxième prix du concours « Berger futé », organisé dans le cadre de Tech-Ovin. « J’ai utilisé des chutes de morceaux de fer récupéré », explique la jeune exploitante. Quelques points de soudure ont suffi. L’accroche-claie se fixe sur n’importe quel endroit de la barre d’auge ou d’une barrière. L’attache est maintenue solidement en serrant la petite molette située à l’extrémité de l’équipement. L’accroche-claie s’utilise par paire, de manière à glisser une tige métallique pour solidariser une autre barrière. « Je peux ainsi construire un couloir et isoler des animaux », précise Mélanie. Cet équipement simple, léger, mobile et peu encombrant a séduit les juges.

M.-F. Malterre
© m.-f.m.