Henri Mazaud, à la tête de 350 brebis à Nexon, en Haute-Vienne, s’est fabriqué une clé pour réparer plus facilement sa clôture en barbelé. Lorsque le ou les fils sont coupés, à cause de la chute d’un arbre par exemple, il est nécessaire d’ajouter un nouveau brin pour resolidariser l’ensemble de la clôture. Peu importe la longueur du nouveau brin puisque, une fois ce dernier posé, Henri glisse sa clé sur le fil et tourne jusqu’à ce que l’ensemble soit bien tendu. « Grâce à cette clé, je ne pose jamais de tendeurs lorsque la clôture est distendue, ajoute-t-il. À 3 €/tendeur, sur une clôture 4 fils, j’économise ainsi 12 €. » La clé est constituée de deux tubes soudés en métal de récupération. L’encoche a été réalisée grâce à une disqueuse à métaux. Une scie à métaux aurait pu convenir.

M.-F. M.