Les associés du Gaec du Gosset à la tête de 800 romanes à Montloué, dans l’Aisne, construisent eux-mêmes leurs râteliers de paille. Les planches sont maintenues entre elles grâce à des tuyaux souples.

« Autopaillage »

Timothée Gosset, associé avec son oncle Jean, et Michel, son père, utilisent des écrous « indesserrables ». Les tuyaux doivent avoir un diamètre d’au moins 4 cm, précise Michel Gosset. Les planches sont espacées de 17 cm environ. « Ainsi, les brebis peuvent manger de la paille et la tirer sur le couchage, de sorte que nous n’avons pas besoin d’en épandre davantage », ajoute-t-il.

Marie-France Malterre