Les cinquante montbéliardes de l’EARL Pertant, dans l’Ain, traversent le circuit de dessilage sans le salir, grâce à une fosse en caillebotis installée entre deux passages canadiens. « Après le réaménagement de ma stabulation, je n’ai pas pu éviter que les circuits se croisent », indique Didier. Les passages canalisent les animaux vers l’accès au pâturage. Entre les deux, Didier a prolongé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !