Parmi les moyens de lutte contre les rongeurs, comme les rats taupiers ou les campagnols terrestres, les perchoirs peuvent être intéressants. Fixés sur les piquets de clôture, ils améliorent l’efficacité des prédateurs, tels que les buses ou les autres rapaces diurnes, en élargissant leur champ de vision. C’est un moyen de contribuer à la limitation des populations de rongeurs. L’implantation de ces perchoirs peut être complémentaire à d’autres solutions, comme l’entretien de territoires « hétérogènes ». La préservation des haies et des bosquets gêne en effet le déplacement des campagnols. Le pâturage tournant avec broyage des refus peut également « contrarier » la prolifération des rongeurs.

M.-F. M.