Des chevaux sont morts après avoir ingéré du foin. L’adonis est le suspect numéro un. « Le risque d’accident existe avec des foins produits dans la région de la Camargue, mais d’autres provenances seraient possibles dans un triangle Montpellier-Orange-Marseille », prévient le Réseau d’épidémiosurveillance en pathologie équine (Respe), dans un communiqué du 24 septembre 2021. « Les espèces sensibles sont en premier lieu les chevaux et tous les équidés, suivis des veaux, puis des ovins », explique Gilbert Gault, vétérinaire au CNITV (Centre national d’informations toxicologiques vétérinaires). Les bovins adultes seraient relativement peu sensibles.

L’adonis est une petite plante annuelle de 20 à 40 cm, qui pousse souvent sous les coquelicots. Elle possède des fleurs en général rouge écarlate et ses fruits sont coniques, avec une grappe en épis plus ou moins lâches. En cas de doute sur la présence de la plante dans un foin, vous pouvez envoyer la photo à cnitv@vetagro-sup.fr, qui expertisera votre échantillon.

M.-F. M.

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Le recul de l’offre s’accentue

Dans le domaine des races à viande de qualité, le commerce est très calme face au recul des ventes dans la boucherie traditionnelle, mais les faibles disponibilités se montrent favorables à la fermeté des prix. En réformes laitières, la décapitalisation commence à impacter sérieusement l’activité des industriels de la viande. La concurrence entre les abattoirs joue en faveur de la montée des prix.