Les températures nocturnes hivernales actuelles sont propices à la conduite du troisième palier de ventilation des grains. « Une exposition prolongée à moins de 5 °C peut présenter un effet insecticide sur les adultes et les larves », souligne Arvalis. Seuls le charançon des grains et le petit silvain plat (formes juvéniles et adultes) peuvent survivre à une exposition, durant trois mois, à une température de 5 °C.

L’institut technique précise par ailleurs que « pour un effet insecticide plus complet, il faut viser 0 °C. Mais même à cette température, les adultes de petit silvain plat peuvent résister. »

Il est possible de ventiler par temps humide avec un système par soufflage (différent d’un système de ventilation par aspiration) si cela reste ponctuel.