« Les problèmes autour de l’agnelage ont beaucoup diminué depuis que ma nouvelle bergerie est opérationnelle », se réjouit Bruno Gaujarengues, à la tête de 310 brebis lacaunes viande à Moularès, dans le Tarn. La construction de ce bâtiment s’est imposée car l’ancien était devenu trop étroit. En quinze ans, l’exploitant a régulièrement amélioré les...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !