Déjà engagé en 2004 dans une démarche d’agriculture raisonnée, Antoine Varoteaux avait alors créé des bandes enherbées à base de fétuque et de dactyle afin de réduire la taille du parcellaire. Après l’intégration, en 2012, de l’exploitation dans l’aire d’alimentation de captage de Marle, « transmettre une eau potable aux générations futures »...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !