Au Gaec des Aubracs, les 250 mères pâturent avec leurs veaux sur les parcours durant huit mois. Elles ne rentrent en stabulation que mi-décembre, avant les vêlages, groupés à 60 % sur janvier. « Avec ce calendrier, approvisionner toute l’année en viande nos six boutiques de producteurs ne va pas de soi. Nous avons choisi de produire des jeunes bovins plutôt que des veaux, pour avoir de la souplesse dans les âges d&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
11%

Vous avez parcouru 11% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !