«Du 15 août au 15 septembre 2019, mes 40 vaches en fin de gestation ont pâturé 5 ha d’un mélange fermier (composé de sorgho multicoupe, de tournesol, de vesce, de pois, de moha, de millet et de maïs) implanté après la récolte du méteil », rapporte Cédric Pierre, à la tête de 115 limousines à Beaumont, en Corrèze. Ainsi, l’exploitant a pu repousser...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !