La rotation colza-blé-orge, qui a longtemps valorisé les terres séchantes à cailloux de la ferme de Fabien et Didier Redoutet, a été remplacée par une autre beaucoup plus longue. Le semis direct s’est substitué au labour. Des couverts multi-espèces ont été implantés pour lutter contre le salissement des parcelles. L’arrêt du lait, en 2008, a été l’élément dé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !