«Je suis serein pour la fin de l’année et jusqu’en 2020. Au 20 mai, nous avions récolté le stock nécessaire pour alimenter le troupeau laitier pendant un an », lance Adrien Héraud. La ferme familiale est pourtant située à Razines, en Indre-et-Loire, département sévèrement touché par le manque d’eau cette année.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !