La Commission a annoncé qu’elle soumettrait son offre pour un accord de libre-échange avec le Mercosur (Amérique Latine) début mai, laquelle devrait comprendre des contingents tarifaires pour les produits agricoles sensibles. Pourtant, une vingtaine de ministres de l’Agriculture lui ont demandé de ne pas présenter son offre agricole tant qu’une étude d’impact des effets des différents accords passés et à venir avec les pays tiers n’aura pas été publiée.