Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), a dévoilé, le 8 octobre, son sixième rapport, encore plus alarmant que les précédents. Il appelle à des politiques publiques plus volontaristes. Selon l’organisme, l’agriculture a un rôle à jouer pour diminuer les émissions de CO2, par le biais du stockage de carbone et de la réduction des émissions de méthane.