Les autorités ont annoncé la création d’un fonds exceptionnel de 2,4 milliards d’euros. Il permettra d’anticiper les conséquences de la sécheresse qui sévit à l’Est de l’état-continent depuis plusieurs mois. Cette somme servira notamment à la mise en place de programmes de gestion de l’eau.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !