Le 24 février, l’Interprofession du bétail et des viandes (Interbev) a publié, au Salon de l’agriculture, son premier rapport de responsabilité sociétale. Ce document fait un état de l’avancement et des premiers résultats en matière de préservation de l’environnement, de protection des animaux, de rémunération des professionnels de la filière et en faveur d’une alimentation de qualité, raisonnée et durable. Pour chaque axe de progrès figurent des objectifs à atteindre sous cinq ans, associés à des indicateurs et des repères chiffrés. « Écrire ces lignes, ce n’est pas anodin, c’est s’engager à revenir, lors du prochain rapport, avec des résultats et des avancées », assure Bruno Dufayet, le président de la commission « Enjeux sociétaux » d’Interbev. Dès 2017, les engagements pris par la filière ont été véhiculés sous le nom et le logo commun « Pacte pour un engagement sociétal ». En 2018, la filière élevage et viande a été labellisée « engagé RSE » de niveau 3 (sur 4) par Afnor Certification. Cette labellisation est confirmée en 2020.

Lucie Pouchard