«Nous avons réalisé vingt-cinq visioconférences jusqu’à présent auprès d’institutionnels comme la MSA, les banques, les assurances, les vétérinaires, les experts-comptables et les psychologues », explique Olivier Damaisin. Désormais, c’est sur le terrain que le député de La République en marche du Lot-et-Garonne entend poursuivre sa mission, confiée le 10 mars par le Premier ministre, les ministres de la Santé et de l’Agriculture pour mieux prévenir le suicide en agriculture. Il se rendra notamment auprès de familles endeuillées ou en difficulté, les 15 et 16 juillet, en Saône-et-Loire.

En parallèle, le sénateur Henri Cabanel (Rassemblement démocratique et social européen) poursuit aussi ses démarches : il auditionnera l’Agence nationale de santé publique cette semaine, puis se rendra sur les exploitations en juillet.

R. A.