Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les Régionsne lâcheront rien

réservé aux abonnés

 - -->
éLe ministre de l’Agriculture a été vivement interpellé par les Régions, qui accusent l’ © B. Lafeuille

Les Régions défendent leur bilan sur la gestion du second pilier, et veulent aller plus loin dans la décentralisation.

Les Régions, incapables de gérer des fonds Pac ? Selon Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, ce sont des « fake news propagées notamment par l’administration centrale ». C’est avec ces mots qu’il a ouvert le séminaire sur la Pac organisé le 13 décembre par les Régions, à Bordeaux, en présence de Didier Guillaume. Et de rappeler que ces dernières ont notamment embauché 400 collaborateurs sur leurs fonds propres pour assurer l’instruction des dossiers Pac qui aurait dû être faite par l’État…

Trop de cadre

Trois ans après avoir obtenu la gestion du second pilier (*), les Régions voulaient défendre leur bilan. Et surtout, réclamer d’aller plus loin dans la décentralisation opérée en 2015. Car beaucoup de mesures restent très cadrées au niveau national, et elles n’assurent ni l’instruction, ni le paiement de la plupart des dossiers.

« Nous ne voulons plus piloter des mesures dont nous n’avons pas l’entière maîtrise », a asséné Hervé Morin, président des Régions de France. Et de plaider : « Nous voulons être des acteurs de la démocratie. Dès qu’il faut rendre un arbitrage, nous nous mettons autour de la table. Nos politiques agricoles ne sont pas inventées dans un bureau. » Autre atout souligné : les Régions ont déjà des compétences en matière de développement économique et d’aménagement du territoire, qui « font système » avec les compétences agricoles.

Sur ce nouveau partage de responsabilités État - Régions, le ministre de l’Agriculture a botté en touche : « Ce sera arbitré au plus haut niveau de l’État. » Mais il a suggéré qu’il ne serait pas souhaitable de déléguer tout le second pilier - notamment la bio - aux Régions.

Bérengère Lafeuille

(*) Développement rural, Bio, MAEC, aides aux investissements…

Un livre blanc

Non, l’enjeu pour les Régions ne se résume pas au partage du gâteau, c’est-à-dire les crédits européens de la Pac. Un livre blanc, publié le 13 décembre, résume leurs doléances. Elles y donnent leur position sur la future Pac, plus offensive que celle de l’État en matière de défense de l’emploi dans les territoires. Mais elles y réclament aussi davantage de moyens et de flexibilité pour expérimenter et diffuser des démarches locales, qu’il s’agisse d’organisation des circuits courts, de promotion des produits, de bioéconomie ou encore d’expérimentation de systèmes innovants.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !