En 2018, le secteur bio a enregistré des performances aussi bien dans l’élevage que dans les cultures. Avec 3,9 millions d’animaux élevés, le cheptel a progressé de 10 % par rapport à 2017 (+ 25 % pour les chèvres, + 11 % pour les volailles, + 6 % pour les porcs). Quant aux cultures, les surfaces consacréesau bio ont augmenté de 3 %, à 58 000 hectares.

Au total, les cultures bio représentent 3,3 % du total du secteur et l’élevage bio 3,4 %.