La justice néerlandaise a déclaré deux entreprises de désinfection responsables du scandale sanitaire des œufs contaminés au Fipronil, qui avait éclaté en 2017. Selon les juges, ces entreprises savaient qu’elles pulvérisaient un antiparasite contenant la substance interdite pour lutter contre le pou rouge dans les élevages de volailles. Des dizaines de millions d’œufs avaient été retirés...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !