«Nous allons lancer, dès le début du mois prochain, un projet de loi sur la question foncière, en associant tout le monde. » Didier Guillaume sera-t-il le ministre de la réforme foncière, attendue de longue date ? Devant les militants de la Confédération paysanne, le 17 avril à Tours, il a annoncé son souhait d’inscrire dans la loi « le zéro artificialisation des terres »....
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !