Depuis fin avril, les sauterelles ont dévoré quelque 13 000 hectares de terres en Sardaigne. Il s’agit de la pire invasion depuis soixante-dix ans. Déjà présentes l’an dernier, elles prolifèrent dans les zones peu cultivées, puis mangent les cultures avoisinantes. Les sécheresses successives ont réduit la pression du pâturage, facilitant le développement des insectes, ce qui compromet...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !