Depuis fin avril, les sauterelles ont dévoré quelque 13 000 hectares de terres en Sardaigne. Il s’agit de la pire invasion depuis soixante-dix ans. Déjà présentes l’an dernier, elles prolifèrent dans les zones peu cultivées, puis mangent les cultures avoisinantes. Les sécheresses successives ont réduit la pression du pâturage, facilitant le développement des insectes, ce qui compromet encore plus la viabilité des élevages ovins et bovins extensifs. Le labour reste la meilleure prévention.