Un premier groupe d’une centaine de travailleurs agricoles étrangers est arrivé le 21 mai en Italie, par vol spécial en provenance du Maroc, pour servir de main-d’œuvre dans les champs de fruits et légumes. Ils devront rester quinze jours en quarantaine, comme le prévoient les règles italiennes pour les personnes arrivant de l’étranger.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !