Un premier groupe d’une centaine de travailleurs agricoles étrangers est arrivé le 21 mai en Italie, par vol spécial en provenance du Maroc, pour servir de main-d’œuvre dans les champs de fruits et légumes. Ils devront rester quinze jours en quarantaine, comme le prévoient les règles italiennes pour les personnes arrivant de l’étranger.

Selon le ministère de l’Agriculture, entre 250 000 et 270 000 travailleurs manquent à l’appel.