La Grèce manque de bras pour ses récoltes, en particulier celles des fruits à noyau. Face à la pénurie de saisonniers, le ministère de l’Agriculture a lancé « un plan » d’assouplissement des restrictions frontalières décidées pendant la pandémie. Selon les nouvelles règles, les producteurs grecs peuvent faire appel à la main-d’œuvre des pays voisins, à condition...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !