La Grèce manque de bras pour ses récoltes, en particulier celles des fruits à noyau. Face à la pénurie de saisonniers, le ministère de l’Agriculture a lancé « un plan » d’assouplissement des restrictions frontalières décidées pendant la pandémie. Selon les nouvelles règles, les producteurs grecs peuvent faire appel à la main-d’œuvre des pays voisins, à condition de prévoir une quarantaine de deux semaines et de dépister les arrivants au coronavirus.