Les abattages de bovins ont été 18 % plus importants en juillet 2018 que l’an dernier à la même époque. Ce sont majoritairement les vaches laitières qui sont concernées par cette hausse. Le manque de fourrage, en raison de la sécheresse de ces dernières semaines, a entraîné une augmentation importante de son prix.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !