Le Conseil européen des 17 et 18 octobre a été largement phagocyté par le sujet du Brexit et les travaux à lancer par la prochaine Commission, quand celle-ci pourra enfin prendre ses fonctions (la France, la Roumanie et la Hongrie doivent toujours proposer de nouveaux candidats commissaires). Toutefois, la présidence finlandaise a souhaité que le futur budget européen soit aussi à l’ordre du jour, en mettant sur la table un...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !