L’Association des élus de la montagne (Anem) et les professionnels agricoles des Pyrénées, des Alpes, du Jura, de la Corse, des Vosges et du Massif central ont tenu une conférence de presse commune le 3 février. Avec un objectif : que la future Pac conforte les aides aux agriculteurs de montagne.

Philippe Lacube, président de l’association des chambres d’agriculture des Pyrénées, revendique le maintien de l’ICHN et des aides couplées à leur niveau actuel pour les 50 000 exploitants intermassifs. Il demande la poursuite du système de proratisation pour la mesure des surfaces pastorales, et que celles-ci soient admissibles au 1er pilier. Enfin, il souhaite l’éligibilité des systèmes herbagers de montagne aux nouveaux éco-régimes selon des critères simples (taux d’herbe dans la SAU) et la convergence totale des aides.

À l’heure où les arbitrages français pour la future Pac vont commencer, les massifs rappellent qu’ils sont les plus petits bénéficiaires des aides.

Sophie Bergot