Les vingt-sept États membres de l’Union européenne ont donné leur feu vert à l’accord bilatéral avec la Chine, en discussion depuis 2010, qui concerne les indications géographiques protégées (IGP). Le texte vise cent produits alimentaires européens et cent produits chinois, qui seront protégés des imitations et usurpations. Vingt-six IGP françaises (vins, spiritueux, fromages, pruneaux…) sont concernées.