Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Chine Carrefour développe ses filières qualité

réservé aux abonnés

 - -->
Après des ventes supérieures à 2 000 tonnes durant la première campagne, le distributeur espère écouler plus de 3 000 t de pommes de Yantai en Filière qualité Carrefour. © M. D.

La pomme de Yantai (Shandong) fait partie des premières Filières qualité Carrefour en Chine.

Appréciée dans toute la Chine, la pomme de Yantai (variété red fuji) était une candidate idéale pour les Filières qualité Carrefour (FQC). « Nous cherchons des produits qui parlent aux consommateurs partout en Chine, car nous les vendons dans nos 240 points de vente », souligne Patrick Bonnifait, vice-président de Carrefour Chine. Après des ventes supérieures à 2 000 tonnes durant la première campagne, le distributeur espère, cette fois, écouler plus de 3 000 t de pommes de Yantai FQC. Il a certifié une troisième association de producteurs pour assurer les approvisionnements.

Située dans le district de Weihai, limitrophe de celui de Yantai, cette « coopérative » à la chinoise a été lancée en 2009. Elle regroupe 380 familles sur 146,6 hectares et leur offre un appui technique pour améliorer leurs pratiques et leur revenu. Dans ces vergers en terrasse, les possibilités de mécanisation sont réduites à la portion congrue. « Nous avons appris à nous protéger en manipulant les produits chimiques, témoigne un agriculteur. D’ailleurs, nous en utilisons moins, grâce à la mise en œuvre de mesures de lutte intégrée. Au final, mes bénéfices ont augmenté de plus de 20 %. »

Un partenariat de long terme

Ces regroupements facilitent le travail de Carrefour sur la sécurité sanitaire et la qualité. Le groupe travaille aussi main dans la main avec les centres de conditionnement pour installer les FQC. « De l’étude de marché au lancement en magasin, en passant par la sélection des terres, des produits, et la formation des producteurs, il faut compter deux à trois ans d’accompagnement », explique Zed Huang, directeur des produits frais, avant de souligner que le cahier des charges est aussi exigeant que dans les autres pays du monde.

Il s’agit donc de trouver des solutions alternatives pour faire le ménage dans les intrants chimiques. « Nous avons, par exemple, réalisé que certains producteurs n’utilisent pas correctement les fertilisants, parce qu’ils ne savent pas comment recueillir des échantillons fiables », explique Camille Liumeixu, en charge des Filières qualité Carrefour en Chine. En échange de l’adhésion à de bonnes pratiques et à un plan de progrès, les produits FQC (vendus 10 à 20 % plus cher que les produits standards en magasin) sont payés 15 % plus cher au producteur. Mais la petitesse des exploitations constitue un gros handicap. Dans les vergers de Weihai, certaines familles ont déjà transféré le droit d’utilisation de leur terre à l’association de producteurs en échange d’une rente.

Marine Digabel
Quels produits ?

Du pomelo de Zhangzhou (Fujian), lancé en 2014, en cours de commercialisation en Europe, à la poire de Korla (Xinjiang), dernière-née de la gamme, Carrefour a monté six filières qualité en Chine (fruits exclusivement). Des filières légumes devraient suivre dans le Shandong. Concernant les filières animales, aucun lancement de produit chinois n’est prévu dans l’immédiat. Mais un bœuf Filière qualité Carrefour d’origine australienne est présent dans les rayons.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !